La meilleure acuité visuelle corrigée (MAVC) est propre à chaque individu et même à chaque œil. Elle correspond à la meilleure acuité visuelle obtenue avec la correction la plus précise possible.

Si pour la plupart d’entre nous elle se situe entre 10 et 16 dixièmes, dans certains cas la MAVC est inférieure à 8 dixièmes.

Ce dernier point est important à considérer car il représente la limite supérieure de récupération après intervention. Ainsi dans certains cas un résultat opératoire à 7 dixièmes sera excellent alors qu’il sera considéré comme moyen pour un autre.

Le confort visuel s’apprécie en vision binoculaire, parfois une correction totale de chacun des deux yeux est mal tolérée en vision binoculaire ceci est surtout vrai pour les astigmates et les hypermétropes. De même la correction par lentilles de contact donne souvent un meilleur confort visuel que la correction par lunettes. Le résultat d’un traitement s’apprécie donc surtout une fois les deux yeux opérés. Par ailleurs il faut différentier le confort en vision de jour et en vision de nuit. D’une manière générale la vision nocturne est mauvaise chez les myopes et ne s’améliore pas avec l’intervention.

La notion de perte de ligne est un aspect important à connaître. Cette notion permet de préciser si la MAVC après intervention est plus faible qu’avant l’intervention. Cette baisse de la MAVC peut parfois atteindre 2 ou 3 dixièmes (exemple : de 12 à 9 dixièmes) elle est due essentiellement aux phénomènes de cicatrisation. Elle est souvent peu ressentie par le patient en raison du bénéfice important ressenti en vision sans correction.

  Publié le Lundi 17 Août 2015