L’œil hypermétrope voit plutôt bien de loin et si l’hypermétropie est modérée le patient voit bien de près pendant l’enfance et l’adolescence. Sans correction il présente parfois des maux de tête en barre frontale en fin de journée et sa vision de près s’altère souvent avant 40 ans précédant ainsi l’atteinte de la vision de loin.

Il est donc fréquemment handicapé plus tard que le myope car l’œil compense pendant longtemps cette hypermétropie en accommodant. Malheureusement ce système de compensation s’altère avec le temps et le handicap apparaît.

L’œil de l’hypermétrope est plus court que nécessaire et une image nette ne peut se former sur la rétine en l’absence d’accommodation. La correction à pour principe de ramener l’image vers la rétine à l’aide d’un verre convergent (grossissant).

Plus tard certaines cataractes dites corticales pourront faire apparaître ou majorer une hypermétropie.

  Publié le Mardi 18 Août 2015